lundi, septembre 25, 2006

L'autel





La pacha-mama chante au fleuve
et elle se tait lorsque le vent vient pour le rendre visite.
La terre salée tanne la peau et l'âme.
Les rêves se penchent parmi les traces des épines
et la main de l'homme construit un dieu
entre les glaces et le soleil absolu
du désert de mon enfance

....

La pacha-mama canta en el río
y se calla cuando el viento viene a visitarla.
La tierra salada curte la piel y el alma.
Los sueños se asoman entre las huellas de las espinas
y la mano del hombre construye un dios
entre los hielos y el sol absoluto
del desierto de mi infancia

19 commentaires:

Daniela a dit…

Me encanto la foto!!
me husto mucho, los colores calidos, las sombras, todo todito!!
creo haber ido a un lugar muy parcido hace un tiempo, como a una capilla de campo... donde es??

lindo texto, preciosa acompañamiento a la fotografia.

cariños!

Pd: por fin llego y soy la primera en postear, siempre la veo entre tanta visita extranjera :P y multiples idiomas jaja!
paso siempre a ver su exposicion de fotitos, solo que aveces no comento no mas...

chamamy a dit…

Il est magnifique ton poème,ces paroles me font frissonner,elles portent si bien le mystère de cette photo...

Neda a dit…

In the darkness of the night there are the candle light that can shine your way to the other side...

Très beau mademoiselle P!

eric a dit…

humm une photo trés maléfique...les bougies sont comme figuratives ...et ton poème est trés beau!

ΓΑΪΔΑΡΑ a dit…

i love it!!!
the cadlelight is always a beautiful and calming sight... very nice angle too :)

mademoiselle P a dit…

Dani es en chiu-chiu, la iglesia más antigua de Chile :) gracias por tus palabras.. y ya ves, po.. hay público de cualquier lado cuando lo que se quiere transmitir es tan urgente...
chamamy oooh... oooh... merci.. pour dire "frissonner" (j'apprends à chaque jour une nouvelle mot) et d'avoir fait un lien si étroit avec mes mots..
neda oh.. that reminds me "in the dark of the night.. those small hours.." -->inxs And.. the image which you put in my mind with your sentence is so beautiful :)
l'ado oui!! c'est vrai n'est-ce pas??? ahlala.. je ne suis pas la seule malade là :)
gaidara thanks :) the angle is just a lucky shot :P (or an a very intentional one?)

Cergie a dit…

Je me demande si tu traduis littéralement le poëme en français, ou si tu écris des vers différents.
Tu connais l'écrivain espagnol Jorge Semprun, il parle plusieus langues couramment dont l'allemand et le français; il est arrivé en france pour cause de guerre d'espagne et il a commencé ses études au lycée Henri IV de paris, il ne parlait pas le frnçais, et il a décidé de le parler sans accent, ce qu'il est arrivé à faire.
Ensuite il a fait de la résistance en espagne, et il s'est mis à écrire sur sa déportation à Buchenvald.
Il a écrit en français, il était en espagne, c'est peut être pourquoi il a écrit en français, pour que son texte ne puisse être lu facilement.
Et alors, il l'écrit dans son livre "adieu vive clarté" qui a eu le prix fémina en france, il a découvert que sa langue maternelle était le français !

PS: tu sais, j'ai lu ton commentaire sur le papillon et papillonner chez chama.
Papillonner est un mot qui existe, d'ailleurs je l'emploie dans mon commentaire au dessus du tien.
Il veut dire,aller de fleur en fleur, et est employé plutôt dans un sens imagé d'habitude. (comme nous quand on passe de blog en blog)
Mais c'est chouette d'utiliser les mots comme on veut, de se les approprier tout en connaissant leur premier sens.

Bonne nuit, mlle p.
Il est plus tard pour moi aujourd'hui et pour toi aussi.
Il est 7h28 AM heure de paris.

g help me a dit…

Holy, glory!!!
And i don't thing it was just a luck shot!

Reflex a dit…

Elle est impressionante cette photo, elle me fait penser à la "santería"

Ash a dit…

Love this image!

Ummagumma a dit…

Una settimana è passatae sono ritornato,fa piacere di trovarti sempre in gran forma!!!Ciao

mademoiselle P a dit…

cergie là j'ai fait une traduction littérale, ça marchait bien pour le texte .. mais c'est pas comme ça tout le temps, je le sais. Un homme -à la TSR- a dit, un jour, qu'avoir un certain accent il était un signe d'amour, une espèce de cicatrice douce et aimée parce que nous rappelait notre point de départ et nous montrait jusqu'où on peut y arriver... J'ai adoré cette interpretation bien que je fais des effort pour ne pas avoir d'accent... en écrit et oralement..

parfois j'ai l'impression que je te rappelle quelque chose ou quelqu'un d'autre... je ne sais pas, comme si je papillonnais sous une autre forme, parmi certains de tes souvenirs.

voilà, j'utilise ma nouvelle "acquisition" linguistique

bonne journée Cergie :) bisou

Emmanuelle a dit…

Cette pièce a l'air confortable et intime

Martín Lebuchorskyj a dit…

La fe:
Una vela intentando iluminar aquellos rincones donde no llega otra luz.

mademoiselle P a dit…

Ghelpme you're right, but there is always a quota of luck
Reflex si, cierto? tiene esa cosa como rarita... y eso que santería nunca hubo en Chile
Ash thanks :)
Ummagumma grazie! has regresado bien?
Emmanuelle l'église est un très petit endroit, si intime.. jusqu'au moment où les touristes y arrivent :(
Martín es tan cierto, siempre una observación aguda, gracias!

Calvin a dit…

Que buena foto.

La verdad es que no entiendo mucho la idea de venerar imagenes de yeso. Creo que si uno es religioso, debería simplemente "adorar" sin necesidad de tener que mirar algo.

Yo no soy para nada religioso, pero tengo respeto a quien quiera que haya creado todo este universo. despues de todo es una obra de ingenierñia increible.

Saludos y siga con sus imagenes inspiradoras

mademoiselle P a dit…

gracias Calvin, viniendo ese comentario de un coleccionista de imágenes de inspiración, es un gran halago :)

Zebigleb a dit…

Toujours aussi beau et aussi poétique, si je ne viens pas te voir, j'ai l'impression qu'il me manque quelque chose !

macaco a dit…

Best compliments for your blog, there are a lot of beautiful works like this one. Great light and atmosphere.