lundi, juillet 10, 2006

Le monde à l'envers


...y son mis brazos
-esos que ya no quieres a tu alrededor-
que han bajado al fondo del cielo
y se han hecho raíz oscura
para beber la savia amarga
de la duda
del adiós prematuro
de la vana esperanza
del grito ahogado
del cuerpo entumecido
del olvido indeleble...

3 commentaires:

Zebigleb a dit…

J'adore les reflets !
Miroir mon beau miroir
Dis moi quelle est la plus belle ?

Mais c'est Mademoiselle P bien sûr

;-p

mademoiselle P a dit…

jajajaja... moi aussi j'adore les reflets, je te l'ai déjà dit et le monde selon le miroir il est toujours à mesure du propriétaire ;)

Merci de tes compliments

Reflex a dit…

Puedo entender, el olvido indeleble...